Linux – des envies de migrations suite et fin

Bonjour suite à l’article suivant:

Linux – des envies de migrations 

 

Voila mon retour d’expérience )=> les rolling releases sont pas pour moi.

Pour plusieurs raisons:

  • les MAJ permanentes peuvent crée des plantages et je suis pas assez averti pour tout résoudre en ligne de commande.
  • les personnes de chez Tux n vape sont sympa mais j’ai pas le temps de faire la chasse aux bugs.
  • Le kernel m’a posé des soucis, très certainement le firmeware graphique qui fait chier. J’ai pas le temps et les capacités techniques pour résoudre l’incident.
  • et puis l’interface budgie dans ubuntu me faisait de l’oeil ( oui je suis un faible et alors ???? ).

 

Résultat des courses , désinstallation de Tux n vape et réinstallation de Ubuntu saveur Budgie.

Pour l’instant tout va bien dans le meilleur des mondes.

Je pense revenir vers une  version rolling release plus tard quand ma maîtrise de linux et de la cli me le permettra.

Linux – des envies de migrations

Depuis que je m’intéresse de plus près à linux.

J’avais migré une de mes machines sous Ubuntu Mate.

Ça allait bien mais ma curiosité m’a poussé plus loin pour tester Manjaro  Tux N vape.

C est une distrib fille basée sur Archlinux mais tout cela simplifié et en rolling release.

« Rolling release? » me diriez vous. En gros c est une version de linux qui se met à jour en permanence avec les dernières versions des logiciels disponibles. c est bien car t as la dernière version et ça craint car si la dernière version qui merde et bin c est tendu pour trouver la solution.

La preuve en est j’ai installé Manjaro TNV avec Mate comme interface graphique.

L’indicateur de batterie ne tient pas sur mon tableau de bord.

L’analyse du problème est en cours => wait and see.

 

Mes débuts sous linux – épisode 2

Bonjour,

alors ou est ce que j’en suis de ma migration sous Linux?

bah je reste sous Debian 9 mais plus sous KDE ( trop gourmand ) qui est remplacé par Mate ( un fork de gnome 2 mais qui est plus léger). tout se passe bien sauf que le bluetooth, truc qui me sert à rien soit dit en passant, est actif en permanence.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous Mate, je n’ai pas trouvé d’options permettant de le désactiver de manière graphique.

J’ai donc installé rfkill avec la commande « apt-get install rfkill »

tu fais la commande « rfkill list » pour détecter le matériel bluetooth, tu notes le numéro de ton matériel.

tu fais la commande « rfkill block 0 » si 0 est la référence de ton bluetooth.

Et voila ton bluetooth est éteint !!!!

Sinon l’utilisation de tout les jours , à savoir web mail et gestion du blog se fait de manière totalement limpide.

Mais pourquoi je suis resté aussi longtemps sous Micro$oft Windows, y a des moments je me demande.

 

Gastronogeek – ou comment mélanger geekerie et cuisine ?

J’ai découvert sur Youtube récemment la chaîne Gastronogeek

Le mec qui fait cela est un cuisinier du Nom de Thibaud Villanova.

Le « A propos » de la chaîne Youtube nous donne les indications suivantes:

Comment réaliser une bieraubeurre digne de ce nom ? Que mangent les Hobbits? Comment cuisiner une omelette façon Wilson Fisk parfaite ? Et un menu de Noel Harry Potter ? Que mangent les Wookies ? Toutes ces questions trouvent leur réponse avec Gastronogeek ! Depuis 2014, j’écris des livres de cuisine geek et je développe un pont entre culture geek et gastronomie !

Je vous met ci joint un épisode de l’émission que j’ai trouvé tout a fait sympa.

Le gars te montre qu’il est possible de combiner geekerie et cuisine sans pour autant passer pour un mec louche.

De plus, il a écrit différents bouquins culinaire sur toujours la même inspiration.



 

 

 

 

 

 

Que vous dire de mieux à part vous conseiller vivement de regarder la chaîne youtube dans un premier temps.

L’humour apporté dans les vidéos est plaisant et cela donne vraiment envie de cuisiner.

alors à vos navigateur et qui sait peut être même à vos fourneaux 🙂

Mastodon, le twitter des libriste?

Toujours en recherches d applications / outils libres. J ‘ai découvert Mastodon.

Qu est ce que c est que ce truc vous allez me dire?

C est un «twitter like» mais version libre avec quelques corrections, qui sont les suivantes:

– open source et gratuit

– tu peux l installer sur ton propre serveur web.

– limité a 500 caractères par post, ce qui te permet de vrai conversation ( je dis ça je dis rien).

– Enfin et non des moindres, il ne contient pas de pubs et ne revend pas tes données à des tiers commerciaux.

Fort de tout cela, je me suis inscrit sur l’instance de framasoft alias framapiaf.

Le programme de micro blogging a une interface simple et claire ( cf image ci dessous)

L’idée est là. Elle est bonne mais j ai peur qu elle ne tienne pas ds le temps face au rouleau compresseur qu est twitter.

De plus j ai peur que ce formidable outils soit réservé a une petite population tout comme l est diaspora.

A voir dans le temps en tout cas je souhait que Mastodon réussie à s implanter massivement.

Mes débuts sous linux – épisode 2

Alors comme promis, la suite de mon périple dans le monde libre.

Précédemment j’avais installé Ubuntu Mate 16.04 LTS.

Suite à une utilisation régulière. cela ne m’a pas convenu.

Je me suis donc orienté vers une autres version de ubuntu, à savoir Kubuntu.

elle utilise KDE et a l’avantage d’avoir une interface plus proche de windows ( les habitudes ont la vie dure……).

Finalement avec quelques tests et surtout la sortie de Debian 9.

Je suis passé à Debian 9 + interface graphique KDE plasma ( toujours aussi maso 🙂 ) . En fait j’ai fait un retour à la source de Ubuntu. C est bien c’est fonctionnel.

Ca fait le taff sans aucun problème.

par contre comme Debian aime pas les pilotes propriétaires, si tu installes ton LENOVO T420 avec les DVD  d’installation d’origine.

Ton matériel nécessitant des pilotes propriétaires ne sera pas pris en compte.

Il faut bien penser à aller chercher le DVD d’installation avec les drivers non free intégrés sinon t es pas dans la M**** pour pouvoir te connecter au réseau.

La quête de mon OS de prédilection est toujours en cours je vous fais un retour progressif de mon aventure sous GNU/LINUX